Syndrome d’Asperger et méditation

Je propose actuellement des séances individuelles pour des personnes (jeunes et adultes) présentant un syndrome d’Asperger*. Vous trouverez dans les lignes qui suivent des détails et des précisions sur l’intérêt que peut présenter pour ce public la pratique de la méditation de pleine conscience.

En tant qu’éducateur auprès de personnes présentant un TSA (Trouble du Spectre Autistique) j’ai suivi à plusieurs reprises des adolescents et jeunes adultes présentant un syndrome d’Asperger.

Dans mes séances éducatives puis en tant que praticien et instructeur en méditation de pleine conscience j’ai proposé à plusieurs reprises à ces personnes des pratiques de méditation.

Parmi les effets et les constats les plus évidents en lien avec le retour de ces personnes suite aux pratiques j’ai pu noter : une baisse générale de la stimulation mentale au fil de la pratique et après celle-ci, et donc une capacité à être plus calme, une capacité plus importante à se réguler sur le plan mental et physique, une meilleure gestion des stimulations sensorielles, le développement d’une forme de stabilité et d’assurance suite aux pratiques, une perception plus fine et sensible du corps, l’accès plus direct à certaines émotions et certains ressentis, une plus grande facilité à gérer et traiter les informations de l’environnement.

La méditation n’est cependant pas un remède miracle et elle ne conviendra pas à tous. Elle demande également un engagement dans une pratique régulière. Mais elle peut de manière générale favoriser l’équilibre et le mieux être des personnes présentant un syndrome d’Asperger et leur capacité à évoluer de manière plus harmonieuse et plus fluide dans leur environnement.

J’ai découvert il y a quelque temps un livre très inspirant sur la méditation pour les personnes Asperger, « Méditation for aspies » de Ulrike Domenika Bolls. L’autrice présente elle-même un syndrome d’Asperger et pratique la méditation depuis de très nombreuses années.

Elle explique admirablement bien dans ce livre l’intérêt de la méditation pour les personnes aspies et quels bienfaits elle peut leur apporter.

Je mettrai en lien prochainement une traduction que j’ai faite d’un extrait du livre particulièrement instructif.

*Le terme Asperger n’est plus toujours utilisé dans les classifications. Il est cependant très utile pour identifier des spécificités de fonctionnement, de comportement et aide les personnes présentant ce syndrome à mieux se comprendre et à mieux gérer les difficultés qui se présentent.